Financez votre projet
Evaluez un fonds de commerce
pour cafés, hôtels, restaurants, tabacs, loto, PMU

Point Actualités


RSS

Evaluation fonds de commerce
04/09/2012 » Valorisation d'un fonds de commerce dans le CHR

De la même manière qu'un exploitant attendra des heures de travail qu'il réalise une rémunération en rapport, il se doit de connaître l'évolution de la valeur de son outil professionnel : son fonds de commerce.

Or si il est aisé de constater tous les mois sa rémunération, il est beaucoup plus difficile d'évaluer la valeur de son fonds de commerce dans le temps. Cela est d'autant plus regrettable que c'est souvent la cession du fonds de commerce qui assure le principal bénéfice d'une période d'exploitation.

Acheter ou vendre au juste prix un fond de commerce

  • Comment évaluer un fonds de commerce de brasserie ou de bar ?
  • Quels critères utilisés pour évaluer un restaurant ou un hôtel ?
  • Faut-il utiliser les mêmes critères pour évaluer un Tabac ? un Loto, un Pmu ou une Presse ?


C'est parce que chacune de ces questions pourrait recueillir une réponse différente qu'il est souvent difficile de s'entendre entre acheteurs et vendeurs.
Les critères d'évaluation reposant sur le chiffre d'affaires de l'établissement sont le plus souvent utilisés. Mais leur « fourchette » souvent trop large, l'absence d'indicateurs géographique et le manque de détail dans les composantes du chiffre d'affaires, rendent leur application limitée. De surcroît, la valorisation d'un fonds de commerce sur la base de son chiffre d'affaires n'a de sens que si la rentabilité est également analysée.
Développer son chiffre d'affaires n'est intéressant que si la rentabilité est au rendez-vous.
Il est donc primordial de  croiser une évaluation basée sur le chiffre d'affaires (de type fiscale) à une évaluation intégrant des critères de rentabilité (de type financière).

C'est la base même de la méthodologie d'évaluation proposée et réalisable en ligne par PROGEMED. Comme il s'agit la plupart du temps, dans le secteur du CHR, d'évaluer des commerces et des petites entreprises ou dirigeants et actionnaires (détenteurs de parts sociales) ne font qu'un, les méthodes d'évaluation basées sur les flux financiers et par extension sur les futurs dividendes, ne sont pas pertinentes.
L'évaluation financière sera plutôt dictée par l'application de coefficient de type (Prix/EBE) semblable dans l'approche au PER (Cours de l'action/Bénéfice net) des sociétés cotées en Bourse.
Forts de l'application de ces principes, Acheteurs et Vendeurs peuvent entamer des négociations sur des bases de prix certaines et indiscutables qui pourront cependant être pondérées par des données extra comptables (Horaires d'exploitation, état des installations, qualité du site dans le temps...)

Réaliser un Bilan patrimonial régulièrement

La prétendue complexité de l'évaluation d'un fonds de commerce et le manque de temps des exploitants conduisent la plupart du temps ces derniers à ne s'intéresser à la valeur de leur affaire qu'à deux moments : l'Achat et la Vente. C'est largement insuffisant.

Tout d'abord dans une phase de cession de son commerce ou de son entreprise, il est fortement recommandé de procéder à un « check up » 1 à 2 ans avant la cession. Une évaluation permettra à ce moment là de vérifier si l'on peut espérer obtenir un prix de vente en conformité avec ses attentes. Cela peut aussi être l'occasion de corriger des anomalies d'exploitation (coefficient trop faible, masse salariale inadaptée...) qui auront été mises en évidence par le croisement entre la méthodologie Fiscale et Financière.

Ensuite, il est important pour l'exploitant de connaître régulièrement la valeur de son patrimoine professionnel afin d'anticiper et d'optimiser les modifications juridiques et fiscales pouvant intervenir (calcul de la plus-value en fonction du prix, vente du fonds de commerce ou des parts sociales....). Enfin une évaluation réalisée au fil de sa période d'exploitation est une manière de mesurer l'évolution du Marché (branches d'activité plus recherchées que d'autres, évolution des taux d'intérêts et durée des financements, modifications réglementaires...).

D'une manière générale, évaluer régulièrement son affaire afin de suivre l'évolution de sa valorisation est tout aussi logique que de suivre l'évolution de son patrimoine immobilier ou mobilier (Actions, Obligations, Assurance vie...).

Une assurance contre les imprévus !

La base même de l'évaluation d'un fonds de commerce est constituée par ses Bilans. Chaque clôture d'un nouvel exercice entraîne automatiquement une modification de la valorisation du fonds de commerce. Sauf événements conjoncturels importants, on peut légitimement considérer que la durée de vie d'une évaluation est de 1 an (jusqu'au prochain bilan). Il est donc important pour l'exploitant de toujours savoir où se situe la valeur de son commerce, car en cas « d'imprévus » il ne pourra pas influer sur cette valorisation, sachant qu'il lui faudra un bilan complet pour la faire évoluer. Or il se peut que durant sa période d'exploitation, un commerçant ou un chef d'entreprise soit confronté à des cas de figure dont l'issue sera dictée par la valorisation de son fonds de commerce. Nous donnerons deux cas pour illustrer notre propos, mais la liste n'est pas exhaustive :

Demande de financement professionnel ou privé : si en cours d'exploitation un commerçant est conduit à demander un financement professionnel ou privé, la valorisation de son commerce sera abordée dans le cadre de son bilan patrimonial. Il est évident que cette valorisation sera rapprochée de l'endettement existant ou à venir, et que de ce ratio aboutira un refus ou un accord.

Indemnité d'éviction : dans le cadre d'un Bail classique (3/6/9), si le Bailleur décide de donner congé à son locataire en décidant de ne pas lui renouveler son Bail, il devra lui verser une indemnité d'éviction. Le calcul de cette indemnité reposera essentiellement sur la valorisation du Fonds de commerce, d'où l'intérêt de connaître par avance cette valorisation en cas de litige.

Pour l'ensemble de ces raisons, il y a un réel intérêt pour un exploitant à connaître la valorisation de son fonds de commerce ou de son entreprise. PROGEMED a mis en ligne une méthodologie simple d'utilisation qui permet à chacun d'obtenir une valorisation certifiée, véritable outil de management et de prise de décision.

 

Laurent METOUT pour PROGEMED

« Retour

Espace abonné

Vous voulez vous abonner ?
Mot de passe oublié


Progemed

24 avenue du Prado, 13006 Marseille
Tél : 04 91 58 80 80 | Fax : 04 91 58 19 73 | Contact par email